Pages Navigation Menu

Comment une maman arrondit ses fins de mois en BLOGUANT !!

Les Yeux jaunes des crocodiles – Katherine Pancol

 
yeux-jaunes-crocodiles
 

La couverture bariolée, l’histoire de vies ordinaires m’ont poussé à lire ce – gros – livre. J’ai beaucoup aimé et vous invite à le découvrir…

 
 

Le résumé :

 

Joséphine est une jeune femme brillante chercheuse au CNRS, spécialiste des femmes au XIIème siècle.

Son mari la quitte et part en Afrique avec sa maîtresse, laissant Joséphine seule face à ses responsabilités de maman.

Joséphine va devoir trouver un moyen de subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants. Sa soeur, mariée à un grand avocat, vit une vie diamétralement opposée : riche et frivole, elle cherche désespérément un moyen d’être reconnue et n’hésitera pas à utiliser Joséphine pour parvenir à ses fins.

 
 

A propos de l’auteure :

 

Katherine Pancol est française, née au Maroc en 1954. Devenue journaliste par hasard, c’est un éditeur qui lui demande d’écrire un roman. Moi d’abord sort en 1979 et connaît un vrai succès. Katherine Pancol part aux Etats Unis, à New York où elle prend des cours d’écriture.Elle continue son travail de journaliste, écrit plusieurs romans, se marie, a deux enfants puis divorce… Sa vie est à elle-seule tout un roman.

Elle écrit d’ailleurs sur son site ces quelques mots : « J’aime apprendre. J’aime la vie, l’amitié, les rencontres, les voyages, l’imprévu. J’ouvre grand les bras, même quand j’aurais envie de les refermer. Tout m’étonne, je ne suis jamais blasée. 
Et de cette étreinte avec la vie naissent des livres… »
 
 

Mon point de vue :

 

Bien que séduite par la couverture et par la biographie de l’auteur, j’avoue que j’abordais les Yeux jaunes des Crocodiles avec scepticisme. L’histoire d’une femme quittée par son mari, hum… Cela fleurait bon la chick lift que j’ai beaucoup de mal à apprécier…

Je l’admets maintenant : je me suis sacrément trompée ! J’ai littéralement dévoré ce roman, peinture de notre société contemporaine, plein d’une galerie de personnages plus vrais les uns que les autres.

L’écriture de Katherine Pancol est fluide et s’adapte au caractère de ses héros, j’ai beaucoup ri devant la truculence de Marcel, beau-père de Joséphine, j’ai aussi pleuré en lisant la très belle déclaration de Hortense, la fille aînée de Joséphine.

Les Yeux jaunes des crocodiles sont une belle tranche de vie dans laquelle vous retrouverez probablement des personnes croisées au détour de votre propre vie…

Je n’ai qu’une hâte : lire la suite !

 
 

Extraits :

 

Si elle quittait Philippe, elle serait privée de toute cette beauté. Si elle quittait Philippe, il lui faudrait tout recommencer.

Seule.

Ce simple mot la fit frissonner. Les femmes seules lui faisaient horreur.

Il va bien falloir que je finisse par choisir. Aller dans une direction mais laquelle ? Seul l’homme qui s’est trouvé, l’homme qui coïncide avec lui-même, avec sa vérité intérieure, est un homme libre.

Oh ! Comme elle y va, la petite caille ! Depuis qu’elle a regagné le lit du big boss, elle roucoule de suffisance, elle éjacule de prétention.

 
 

Recherches ayant mené jusqu'ici :

  • les yeux jaunes des crocodiles pdf (76)
  • les yeux jaunes des crocodiles pdf gratuit (14)
  • les yeux jaunes des crocodiles livre pdf (3)
  • les yeux jaunes des crocodiles lire en ligne (1)
  • Pdf gratuit les yeux jaunes des crocodiles (1)

One Comment

  1. Bonjour Linette,

    J’ai adoré ce roman, je l’ai lu un été, et c’était très agréable. D’autant que les description que l’auteur fait sont très réalistes.

    J’habite a côté d’un lieu qu’elle décrit, où Joséphine aime se promener. C’est vraiment très bien décrit !

    La suite est super, même si je reste sous le charme de ce premier tome ! 🙂

    Merci pour ce blog très bien fait, je l’ai découvert par l’interview qu’Aurélien a fait de toi.

    Je suis comme toi, je suis maman d’un bébé de 16 mois et je blog depuis peu ! 🙂

    Je continue de te suivre, et bravo pour tes performances !

    Carole

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *