Pages Navigation Menu

Comment une maman arrondit ses fins de mois en BLOGUANT !!

La Valse Lente des Tortues – Katherine PANCOL

 
valse lente tortues
 

J’ai dévoré Les Yeux Jaunes des Crocodiles. La Valse lente des Tortues en est la suite. C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai donc retrouvé Joséphine, ses filles  et sa vie de maman comme les autres qui finalement ne l’est pas vraiment…

 
 

Bref résumé du roman :

 

Joséphine, forte du succès de son roman, a quitté sa banlieue parisienne pour s’installer dans les quartiers chics. Elle continue de veiller sur sa fille Zoé, jeune ado, et admire les succès de son aînée Hortense, partie à Londres pour intégrer une école de stylisme de mode. Un baiser fougueux donné un soir de réveillon à son beau-frère Philippe n’en finit pas de la tourmenter. Une série de meurtres perpétrés dans son quartier vient bouleverser sa vie et celle de ses voisins…

 
 

A propos de l’auteure :

 

Katherine Pancol est française, née au Maroc en 1954. Devenue journaliste par hasard, c’est un éditeur qui lui demande d’écrire un roman. Moi d’abord sort en 1979 et connaît un vrai succès. Katherine Pancol part aux Etats Unis, à New York où elle prend des cours d’écriture.Elle continue son travail de journaliste, écrit plusieurs romans, se marie, a deux enfants puis divorce… Sa vie est à elle-seule tout un roman.

Elle écrit d’ailleurs sur son site ces quelques mots : « J’aime apprendre. J’aime la vie, l’amitié, les rencontres, les voyages, l’imprévu. J’ouvre grand les bras, même quand j’aurais envie de les refermer. Tout m’étonne, je ne suis jamais blasée. 
Et de cette étreinte avec la vie naissent des livres… »
 
 

Mon point de vue :

 

C’est drôle… en me lançant dans cet article, j’ai regardé quand j’avais lu le précédent Katherine PANCOL : c’était en mai 2013, il y a plus d’un an !

Ce qui est incroyable c’est que je me rappelais chacun des personnages comme si je venais de les quitter.

Je crois que c’est là une preuve que cette trilogie est d’une rare humanité et nous parle au plus profond de nous. J’ai une nouvelle fois adoré : l’intrigue, Joséphine qui se révèle à elle-même, sa soeur qui sombre dans la dépression et se trouve sauvée par l’Amour avec un grand A, les facéties de leur beau père Marcel, l’incroyable intelligence de son fils, né de sa passion avec Josiane. L’auteure rajoute un peu de piment policier avec les meurtres qui se trouvent perpétrés dans le quartier de Joséphine.

Encore une fois, ce roman de Katherine PANCOL se dévore. Pourtant, je me suis dit à plusieurs reprises  » Est-ce que  je continue ?  » et paradoxalement je continuais de tourner les pages, jusque même très tard dans la nuit tant je ne pouvais m’empêcher de lire la suite.

Je n’ai qu’une hâte : terminer Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi, troisième et dernier tome de cette trilogie…

 
 

Extraits :

 

Je n’arrive pas à l’oublier. C’est terrible. J’ai décidé de ne plus le voir, mon coeur ne veut plus, ma tête refuse, mais chaque pore de ma peau hurle au manque. Jo, tu sais quoi? L’amour ça nait dans le coeur mais ça vit sous la peau. Et lui, il est tapi sous ma peau.

On ne se marie pas que pour le meilleur, on se marie pour les erreurs, les faiblesses, les mensonges, les dérobades.

C’est terrible d’avoir peur, la nuit. La nuit, tout devient menaçant. La nuit, tout devient définitif. La nuit, ils la rattrapaient et elle mourrait.

 

Recherches ayant mené jusqu'ici :

  • Pdf la valse lente des tortues (2)
  • - Katherine Pancol : La valse lente des tortues pdf (1)

One Comment

  1. Les Yeux Jaunes des Crocodiles est effectivement un très joli roman. J’aime bien la tournure inattendue des évènements… C’est une histoire originale.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *