Pages Navigation Menu

Comment une maman arrondit ses fins de mois en BLOGUANT !!

Jusqu’à ce que la mort nous unisse – Karine GIEBEL

 

 

Voilà une auteure que j’ai découverte grâce à ma bibliothécaire. Je cherchais un roman policier pour accompagner mes vacances d’été… Il ne m’a accompagnée que quelques jours tant je l’ai dévoré !

(oui, ça fait maintenant un bout de temps que j’ai commencé cette chronique…)

 
 

Le résumé de Jusqu’à ce que la mort nous unisse….

 

Vincent, guide de haute montagne, retrouve son meilleur ami mort dans un ravin…

Là où certains verront un simple accident, Vincent soupçonnera le meurtre.

Aidé de la dernière jeune recrue de la gendarmerie locale, son enquête le mènera sur le chemin de secrets qu’il aurait mieux valu ne pas déterrer.

 
 

A propos de Karine GIEBEL, l’auteur

 

Née en 1971, Karine GIEBEL est l’auteur de 5 romans, tous récompensés.

Jusqu’à ce que la mort nous unisse a été Lauréat du Prix des Lecteurs au Festival Polar de Cognac en 2009.

 
 

 Jusqu’à ce que la mort nous unisse : ce que j’en ai pensé

 

En panne d’inspiration pour mes lectures policières, je me suis tournée vers ma bibliothécaire préférée.

Elle m’a chaudement recommandé Karine Giebel et elle a bien fait !

J’étais en effet lassée des romans « sanguinolents » des Chattam et autres Jean-Christophe GRANGE ( et pourtant, j’ai quasiment tout lu d’eux). Est-ce l’âge, le fait d’être maman ? Je ne sais pas, toujours est-il que je n’arrive plus à lire des écrits aux détails trop crus, présageant d’une très grande violence.

Karine GIEBEL signe un roman aux multiples rebondissements. J’ai été tenue en haleine tout au long de ma lecture. Ont alterné en moi toute une palette de sentiments : de l’étonnement, de la curiosité, de la colère comme de la tristesseont rythmé ma lecture.

Alors, c’est vrai : nous sommes pas dans un genre thriller violent. Nous partageons l’enquête et la vie des protagonistes, nous sommes à leurs côtés et les événements qui les touchent nous touchent également.

La force de Karine GIEBEL est là : elle parvient à nous faire entrer dans le cercle de ses héros, contrairement aux autres auteurs de récit plus violents, à la limite parfois du fantastique.

Les 500 premières pages se lisent toutes seules. J’admets toutefois que la fin est un peu plus longue à venir et j’ai eu du mal à terminer le roman.

Je n’avais en tout cas qu’une hâte : emprunter le « Juste une Ombre » du même auteur et je n’ai pas été déçue… Je vous en proposerai la chronique prochainement.

 

En attendant, je vous recommande chaudement Jusqu’à ce que la mort nous unisse !!

 

Et vous, l’avez vous lu ? Connaissez vous cette auteure ?

 

Recherches ayant mené jusqu'ici :

  • Jusquà ce que la mort nous unisse pdf (1)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *