Pages Navigation Menu

Comment une maman arrondit ses fins de mois en BLOGUANT !!

Découvert autorisé : ne tombez pas dans le piège

 

finances personnelles

J’ai déjà eu l’occasion de le dire : je n’aime pas parler de la CRISE, ce monstre qui fait peur et qui est utilisé pour expliquer tout et n’importe quoi.

Pourtant, vous et moi constatons tous les jours qu’il faut « faire attention » et resserrer les cordons de la bourse. L’un des pièges à éviter lorsque les fins de mois sont difficiles, c’est d’utiliser son découvert autorisé.

 
 

Un découvert autorisé… qui coûte cher !

 

Lorsqu’arrive la fin du mois et que vous devez faire face soudainement à une dépense imprévue, vous pouvez être tenté de vous dire : « c’est bon, je vais utiliser mon découvert autorisé« . Savez-vous pour autant ce en quoi cela consiste ?

Le découvert autorisé – ou découvert bancaire – est un mécanisme qui vous permet de dépenser plus que ce qu’il y a sur votre compte.

Il se distingue du découvert occasionnel, gratuit, sur lequel votre banquier peut fermer les yeux, si toutefois vous êtes en bonne relation avec lui ou qu’il est particulièrement compréhensif !

L’autorisation de découvert a généralement été négociée en fonction de votre profil au moment de l’ouverture du compte : il est alors l’objet d’un document écrit qui en précise les modalités, taux et modalités de remboursement.

Si vous l’utilisez, vous paierez alors des agios (les intérêts).

Bien souvent le taux est très élevé (plus de 10%). C’est pour cela qu’il vaut mieux pour vous ne pas l’utiliser !

 
 

Découvert non autorisé

 

SI vous n’avez pas mis en place de découvert autorisé avec votre banque, vous ne pouvez pas dépenser plus que ce qui reste sur votre compte courant.

La banque peut être amenée à refuser les paiements initiés par vous, y compris les chèques ! Elle vous facturera alors des frais pour incident de paiement (20 à 50 euros, selon qu’il s’agisse de prélèvements ou de chèques rejetés), avec le risque supplémentaire pour vous d’être interdit bancaire jusqu’à régularisation de votre situation.

Devenir interdit bancaire et inscrit au fichier « Banque de France » vous empêchera d’ouvrir un compte dans un autre établissement bancaire, pour un délai pouvant aller jusqu’à 5 ans.

 
 

Découvert autorisé ou crédit à la consommation

 

Nous venons de voir le pire des scénarios, celui où vous dépensez plus que ce que vous pouvez vous le permettre.

Vous pouvez aussi utiliser votre découvert autorisé, mais si vous le faîtes pendant plus de 3 mois, vous basculerez sur le mécanisme des crédits à la consommation, plus contraignant.

A vous d’étudier en fonction de votre projet : est-il plus intéressant d’utiliser votre découvert autorisé ou de souscrire à un crédit à la consommation, auprès d’un autre établissement que votre banque ?

Dans quel délai pensez-vous pouvoir rembourser votre découvert ?

Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’un découvert autorisé n’est pas gratuit, loin de là !

 

Et vous, êtes-vous souvent « à découvert » ? Saviez-vous qu’une autorisation de découvert ne vous dispense pas de payer des agios ?

 
 

Recherches ayant mené jusqu'ici :

  • decouvert bancaire piege (1)
  • le piege du decouvert bancaire (1)
  • vivre sur son decouvert autorisé (1)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *