Pages Navigation Menu

Comment une maman arrondit ses fins de mois en BLOGUANT !!

Faîtes vous-même vos confitures de mirabelles !

 
confiture mirabelle
 

Pfiou ! Si j’avais su que les 2 grands arbres de mon jardin étaient des mirabelliers et qu’ils donneraient autant de fruits, je me serais peut-être lancée dans le commerce de confitures !

Bref, il a beaucoup plu, il fait maintenant grand soleil depuis plusieurs jours : les mirabelles sont à point en Lorraine ! Je vous propose donc de découvrir ma recette de confiture, à faire avec les enfants naturellement !

 
 

Etape 1 : la récolte des mirabelles

 

Un petit mot sur la récolte de ces douces prunes à la couleur jaune orangé : tous les jours, des dizaines de fruits tombent de l’arbre. Mes filles se font un plaisir d’aller ramasser « celles qui sont belles », car elles sont tant sucrées qu’elles ont vite fait d’être goulottées par les fourmis, merles et autres guêpes… En faisant ma gourmande et en en ramassant directement dans l’arbre, je me suis d’ailleurs fait piquer par l’une de ces vespa (oui oui, ce nom de scooter italien est aussi le nom latin de la guêpe). J’ai ainsi pu vérifier que je ne souffrais d’aucune allergie à ce genre de bestioles, même si cela fait beaucoup plus mal que ce que je n’aurais cru !

 
 

Etape 2 : lavage et dénoyautage des mirabelles

 

Même si les mirabelliers de mon jardin ne sont pas traités et nous offrent des fruits que l’on pourrait qualifier de « bio », j’ai soigneusement nettoyé toutes mes mirabelles puis les ai une à une dénoyautées, travail certes fastidieux mais au combien destressant ! (oui, j’aime les tâches répétitives pour l’aspect « vidage du cerveau » qu’elles engendrent…)

 
 

Etape 3 : à la casserole !

 

confiture mirabelle

Ayant récolté pas moins de 6 kilos de prunes, autant dire que je m’y suis prise à plusieurs fois pour faire mes 12 pots de confiture (auxquels on peut rajouter un bon kilo de compote pêche – prune et une tarte aux mirabelles).

Dans un grand récipient, mélangez donc les prunes préalablement lavées et dénoyautées, puis rajoutez autant de poids en sucre que de poids de prunes.

Puis touillez, touillez, longtemps, longtemps, jusqu’à ce que le mélange obtenu ait épaissi.

Le truc à connaître : lorsque vous versez une goutte de la mixture fruits-sucre sur une assiette froide, la confiture doit rapidement se figer et ne plus couler si vous pencher ladite assiette.

 
 

Etape 4 : stérilisation des pots de confiture

 

Pendant que votre confiture mijote tout doucettement, vous allez stériliser vos pots à confiture. Pour cela, faîtes bouillir de l’eau puis plongez pots et couvercles minimum 10 minutes. Personnellement, je les laisse jusqu’à ce que ma confiture soit prête.

 
 

Etape 5 : remplissage des pots de confiture

 

confiture mirabelle

Après avoir bien égoutté vos pots, vous pouvez enfin les remplir ! Utilisez pour cela une louche de taille raisonnable ; de toute façon vos pots seront probablement un peu collants à la fin de cette opération. Veillez à laisser un peu d’air en surface, puis bouchez au fur et à mesure vos pots de confiture, en serrant bien. Retournez les.

Quelques minutes plus tard, ils devraient faire un petit « ploc » pour indiquant que vos confitures ont bien été « empotées » et stérilisées ». Sinon, pas de panique, mes confitures se sont toujours très bien conservées, même si je n’avais pas entendu le fameux « ploc ».

 

Voilà, n’oubliez pas d’étiqueter le tout, rangez dans un endroit sec et pas trop chaud. Vous avez maintenant de quoi régaler vos familles et amis et devriez tenir une bonne partie de l’année avec votre confiture maison !

confiture mirabelle

 
 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *