Pages Navigation Menu

Comment une maman arrondit ses fins de mois en BLOGUANT !!

Blogueuse et autoentrepreneur : quels avantages à déclarer son activité ?

 

Flickr -  Search Engine People Blog

Flickr – Search Engine People Blog


 

Cet article m’a été inspiré par les nombreuses questions que se posent d’autres blogueurs, qui commencent à gagner quelques sous avec leur blog ou qui en ont l’ambition…

 
 

Blogueuse et autoentrepreneur : une folie ?

 

Quelle idée m’est passée par la tête quand j’ai décidé que j’allais faire les choses dans les règles et déclarer mon activité de blogueuse ?

Je ne savais même pas alors si j’allais parvenir à gagner quoi que ce soit, et pourtant, je me suis lancée.

Je sais que pas mal de blogueurs ne prennent pas la peine de se déclarer, je me suis même trouvée presque idiote (pour ne pas dire autre chose) quand je me suis rendue compte (sur un forum) que la blogueuse déclarée est une espèce rare. (tout comme les blogueurs déclarés d’ailleurs)

 
 

Petit tour d’horizon des bonnes raisons de devenir un blogueur « déclaré »

 

1- Je suis une maman en congé parental : je perçois à ce titre des allocations de congé parental et ma conscience m’a dit que ce ne serait vraiment pas cool de frauder notre système alors que je tente clairement d’arrondir mes fins de mois par le blogging. Je suis donc en congé parental « à temps partiel » (mon allocation est réduite) et autoentrepreneur. J’ai pris le risque de ne pas réussir à gagner autant qu’en étant en congé parental à temps complet, mais c’est d’autant plus motivant…

2- Etre autoentrepreneur, c’est devenir un chef d’entreprise. Et se dire que l’on est « chef d’entreprise » joue sur l’envie de réussir : forcément, on se sent responsable, on a envie d’y arriver et on est beaucoup plus motivé.

3- Savez-vous que plusieurs plateformes d’affiliation ainsi que Google Adsense vous demandent si vous avez un numéro SIRET ? Visiblement cela n’empêche pas d’autres blogueurs de travailler, mais comment font-ils lorsque le nom de la société est un « champ obligatoire » ?

4- Etre autoentrepreneur fait tout de suite plus sérieux : nombre des partenaires commerciaux auxquels j’ai eu affaire en direct m’ont posé la question « Êtes-vous autoentrepreneur ? ».

5- Etre autoentrepreneur vous permet de rentrer gratuitement sur les salons. En effet, quel plaisir – et quelle économie ! – de ne pas payer l’entrée à 40 euros et de se voir attribué une carte de presse !

blogueuse

6- Etre autoentrepreneur vous dispense de facturer la TVA : certains considèrent que c’est un avantage par rapport aux concurrents. Je pense surtout que cela permet de ne pas s’embarrasser de déclarations compliquées au Trésor Public.

7- Dernier avantage : vous ne payez des charges et des impôts que si vous encaissez du chiffre d’affaires ! Vous ne prenez donc pas grand risque à déclarer votre activité…

 

Dans un prochain article, je vous détaillerai quels sont pour moi les inconvénients à déclarer les revenus que l’on tire du blogging et surtout à quoi cela vous engage…

 
 

Et vous, quel a été votre choix ? Déclarez-vous les quelques euros (ou plus) que vous gagnez grâce à votre blog ? Voyez-vous d’autres avantages à déclarer votre activité ?

(Vais-je avoir des réponses à cette question… ?)
 

Si vous voulez en savoir plus sur le statut d’autoentrepreneur, je vous propose le livre ci-dessous !

 
 

Recherches ayant mené jusqu'ici :

  • auto entrepreneur blogueuse (1)
  • auto entrepreneur congé parental temps complet (1)

14 Comments

  1. Merci pour tes conseils avisés ! De notre côté, nous avons chacun notre statut d’auto-entrepreneur mais on ne l’utilise que pour les prestations qu’on réalise en dehors du blog. Pas facile de trouver la solution la plus avantageuse et intéressante.

    On attend avec impatience ton article sur les inconvénients de se déclarer, histoire d’avoir toutes les clés en main pour aller dans la bonne direction 🙂

    • c’est vrai que ca fait toujours un peu peur de se lancer : on se fait rapidement une montagne de ce qui n’est finalement pas grand chose…
      A bientôt pour la suite.

  2. bonjour Linette,

    c’est vrai que beaucoup de blogeurs ne se déclarent pas en auto entrepreneurs. Pour ma part je le ferai quand mon blog sera monétisé. Car certes on paie des impots lorsqu’on touche des revenus (et ce dans n’importe quel domaine), mais cela peut avoir un impact supplémentaire lorsqu’on fait une demande de pret à la banque. c’est toujours une preuve de revenus supplémentaires.

    • bonjour Cynthia
      effectivement tant que ton blog n’est pas monétisé, il n’y a pas d’urgence !
      Je n’avais pas pensé à l’aspect « revenus supplémentaires à présenter aux banques ». Merci de l’idée !
      A bientôt

  3. A vrai dire Linette, j’ai tout fais en bloc et comme le blog et le site sont davantage orientés personal branding que money maker pour l’heure, çà ne prête pas à conséquence, les avantages du statut me paraissaient plus importants que les inconvénients. Ton analyse est plus que pertinente et gagnerait à être lu par le plus grand nombre.

    Grace

    • ravie de te revoir chez moi, Grace ! Tout dépend ce que l’on veut, mais je suis sûre que si tes sites et blogs étaient conçus pour gagner de l’argent, tu n’aurais pas hésité à franchir le pas de l’autoentreprise !
      Mon second blog Lecture Active est comme les tiens plus un moyen marketing d’autopromotion qu’un vrai blog qui sert à gagner de l’argent.
      A bientôt !

  4. Coucou 🙂 Une petite question, je me lance également dans l’auto-entreprenariat, et je me demande : « Mais à quel domaine d’activité appartenons-nous, nous blogueurs ? » :/ Merci pour tes lumières <3

    • coucou Charlotte
      je suis enregistrée sous le code ACTIVITÉ 6312 Z « Portails internet », classé dans les « prestations de services commerciales » par l’URSSAF.

  5. Bonjour Et MERCI pour cet article 🙂 Avec un amie nous avons lancé une page FB et un site sur un concept drôle avec les chats (pancarte de la honte), et depuis 1 semaines le buzz se fait et tout augmente … Du coup nous avons acheté un nom de domaine, hébergement, dépot de copyright, etc etc et pour essayer de rentabiliser un peu installé Adsense sur notre site (mais pas de manière voyante, nous préférons respecter nos visiteurs ..) donc pas de revenus jusque là.

    Mais il est vrai qu’on se dit que si ça continue dans ce sens, prévoir des espaces pubs pour des marques liées aux chats pourraient être plus rentables.. et là pouf : bah oui mais comment on fait pour les factures ? Donc après avoir cherché, je suis tombée sur votre blog et ça me conforte dans l’idée que si nous souhaitons monétiser notre blog via d’autres sociétés, il faudra, obligatoirement, passer par ce statut. Les avantages présentés en disent long.

    Petites questions techniques si vous avez le temps :

    1/ Il est donc bien possible d’établir des factures avec un statut d’autoentrepreneur ?
    2/ Si nous sommes 2 à gérer ce blog : chacun doit faire le statut ? Ou comme nous sommes 2 nous devons considérer un statut de SARL ou autre société ?
    3/ Peut-on bien faire passer n’importe quelle prestation sur ce statut (pub en place, placement articles, placements de liens, pub sur son FB etc)
    4/ Est il possible de faire des conventions de stage avec ce statut ?

    Merci d’avance pour vos retours, nous ne souhaitons pas le faire la semaine prochaine car nous voulons voir si le blog prend mais il n’est jamais assez tôt pour se renseigner 😀

    • Bonjour Claire
      tout d’abord, félicitations pour votre blog et le succès qu’il rencontre !
      Pour répondre à vos questions :
      1/ oui bien sûr vous pouvez établir des factures en tant qu’autoentrepreneur, c’est l’un des nombreux intérêt de créer votre société d' »édition web » sous ce statut.
      2/ comme son nom l’indique, le statut d’autoentrepreneur concerne une personne qui se lance « seule ». Comme vous êtes 2 pour un seul site, et pour protéger vos intérêts à l’une comme à l’autre et éviter d’éventuels conflits nuisibles à votre amitié/couple, vous avez tout intérêt à rédiger des statuts établissant clairement les rôles, droits et devoirs de chacun(e) et donc à créer une société compatible avec votre nombre.
      Sur ce point ce sera un expert comptable et un avocat qui pourront vous aider. Mais attendez peut être d’être certaine d’avoir des revenus importants et récurrents avant de vous lancer ? Un expert comptable saura vous conseiller et l’investissement peut en valoir la chandelle.
      3/ c’est surtout le « code activité » choisi à la création de votre entreprise qui vous permet de déclarer différentes sortes de prestations sous ce statut. En ce qui me concerne, (et vous aussi sans doute), c’est le code « 6312Z » qui me permet de travailler.
      4/ Pour les conventions de stage, je dirais que non car être autoentrepreneur signifie travailler seule et ne pas « embaucher ». A voir avec l’URSSAF pur confirmation.
      Bonne continuation à vous et osez vous lancer ! Vous ne risquez pas grand chose.
      Amicalement

      • Bonjour et un GRAND MERCI pour toutes vos réponses très détaillées merci merci ! On vient de refaire notre site, et on est en train de voir pour un logo, donc on va faire doucement mais c’est bien noté tout ça !
        Encore merci pour tout et bonne continuation !
        Claire

  6. Bonjour comment tu as fait pour te déclarer en tant que auto entrepreneur et rester en condes parental mi temps ?

    Merci de ton aide

    • bonjour Vanessa
      je viens de voir ton message qui était parti dans mes indésirables….
      Il suffit de remplir le formulaire spécifique disponible sur le site de la CAF et d’y joindre les documents demandés.
      Personnellement, j’étais déjà autoentrepeneur avant mon congé parental. Je ne sais pas comment cela fonctionne dans l’autre sens, mais cela doit sûrement être possible.
      Appelle ta CAF…

    • Bonjour,
      tout d’abord merci Linette pour cet article détaillé et très instructif. Vanessa, as-tu eu la CAF pour cette question d’autoentrepreneur et de congé parental à mi temps ? ça a des incidences au niveau de l’employeur ?
      Merci

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *