Pages Navigation Menu

Linette, jeune maman, 3 ans pour vivre autrement !

L’Amour dure trois ans – Frédéric Beigbeder

1 Flares Twitter 1 Facebook 0 Google+ 0 Filament.io 1 Flares ×

 
amour dure trois ans
 

Je n’avais jusqu’à présent lu que 99 francs de Frédéric Beigbeder, que j’avais adoré. J’avais hâte de lire cet autre opus du dandy parisien, d’autant plus que le film avec Louise Bourgoin et Gaspard Proust ne m’avait pas laissé une grande impression… Le roman aura-t-il été plus marquant ?

 
 

Le résumé :

 

Marc Marronnier, chroniqueur mondain, vient de divorcer, après trois ans d’amour avec Anne. Persuadé que l’amour ne peut durer plus de trois ans, sa vision des choses va se trouver chamboulée lors de sa rencontre avec Alice…

 
 

A propos de l’auteur :

 

Difficile de résumer la vie de Frédéric Beigbeder en quelques lignes, tant celle-ci est riche ! allez, je me lance :

Frédéric (appelons-le ainsi) est né en 1965 à Neuilly sur Seine, d’une mère traductrice de romans et d’un père chasseur de têtes (recrutement).

Il a seulement 5 ans lorsque ses parents divorcent.

Lycée Montaigne, Louis le Grand, Sciences Po Paris puis DESS marketing au CELSA, ce parcours de premier de la classe lui permet de rencontrer notamment Jean-François Copé et Edouard Baer, avec lesquels il fait partie du Caca’sClub (Club des analphabètes cons mais attachants). C’est là que le repérera Thierry Ardisson, qui l’invite dans plusieurs de ses émissions.

A 25 ans, il publie son premier roman, Mémoires d’un jeune homme dérangé.

Il partage sa vie entre les métiers de publiciste, chroniqueur nocturne et critique littéraire.

C’est également un auteur très prolixe puisqu’à date on ne compte pas moins de 15 romans, nouvelles, essais écrits de sa plume, auxquels il faut ajouter toutes ses participations à des oeuvres collectives.

Tour à tour éditeur, directeur littéraire, scénariste, il participe également à diverses émissions de télévision ( Le Grand Journal sur Canal + par exemple).

Enfin, il est le créateur de plusieurs prix littéraires, dont le prix de Flore dont il préside le jury depuis 1994.

 
 

Mon point de vue :

 

J’avoue que je ne sais pas trop quoi penser de L’amour dure trois ans. Le roman, pour partie autobiographique, se lit très rapidement. Pas de temps mort, le lecteur se demande si la relation entre Marc Marronnier, le héros, et Alice, sa maîtresse, va parvenir à dépasser les trois ans. Il plonge également dans la déprime post divorce qui saisit Marc et l’empêche d’être optimiste quant à l’avenir de sa nouvelle relation amoureuse. Le tout est écrit avec la patte Beigbeder, pleine de cynisme et d’humour, avec un style accrocheur (enfin, qui m’accroche moi en tout cas !).

Je me suis surprise à m’attacher au personnage masculin principal, ayant envie de lui dire  » mais oui, il faut y croire ! L’amour peut durer toute une vie ». Pourtant, j’ai quand même compris ce que voulait dire Frédéric Beigbeder à travers son personnage : effectivement, l’amour passion ne dure qu’un temps. Inévitablement s’instaure une autre forme d’amour, mélange de respect, de tendresse, d’admiration même.

Bon, de là à dire que l’amour n’est qu’un processus chimique qui ne peut durer plus de trois ans, il y a des limites, même si une chercheuse du CNRS pense que l’amour n’est qu’un mécanisme du cerveau vieux comme l’espèce humaine (Lucy Vincent dans Petits arrangements avec l’amour). Sa thèse ? L’amour aurait été « créé » pour que le couple reste ensemble, en étant aveugle aux défauts de l’un comme de l’autre, afin de protéger leur enfant des menaces extérieures tant qu’il n’est pas en mesure de se débrouiller seul. Comme l’enfant s’autonomise vers l’âge de trois ans, l’amour qui lit ses parents s’estompe dès cet âge-là…

Pour en revenir au livre, à part quelques phrases bien tournées et le style « Beigbeder » que j’apprécie, je n’ai pas été emballée. Beaucoup de clichés, l’impression qu’il ne se passe pas grand chose : le roman se lit d’une traîte mais heureusement il compte à peine 200 pages !

A lire donc si vous êtes fan de Frédéric, sinon passez votre route…

Je vous laisse lire ici d’autres commentaires

 
 

Extraits :

 

A 20 ans, je croyais tout savoir de la vie. A 30 ans, j’ai appris que je ne savais rien. Je venais de passer dix années à apprendre tout ce qu’il me faudrait, par la suite, désapprendre.

L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même ; courir à sa perte, le sourire aux lèvres ; attendre avec curiosité le moment où cela va foirer.L’amour est la seule déception programmée, le seul malheur prévisible dont on redemande.

Les mecs, c’est comme les poivrons. Il faut les faire mariner.

 
 

Recherches ayant mené jusqu'ici :

  • l\amour dure trois ans pdf (4)
  • amour dure 3 ans pdf (3)
  • lamour dure trois ans pdf (3)
  • lamour dure 3 ans pdf livre a lire (2)
  • lamour dure 3 ans pdf (2)
  • l\amour dure 3 ans pdf (2)
  • l\amour dure trois ans pdf gratuit (2)
  • l\amour dure trois ans frédéric beigbeder pdf (1)
  • l\amour dure 3 ans livre pdf gratuit (1)
  • l\amour dure trois ans livre pdf (1)
1 Flares Twitter 1 Facebook 0 Google+ 0 Filament.io 1 Flares ×

Partagez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

1 Flares Twitter 1 Facebook 0 Google+ 0 Filament.io 1 Flares ×