Pages Navigation Menu

Comment une maman arrondit ses fins de mois en BLOGUANT !!

Le casse-tête des activités extra-scolaires

 

activités enfant

Flickr - Cyril Bosselut

 

Comme beaucoup de mamans (et de papa ! Ne soyons pas sélectifs !), j’ai cherché quelle activité ma puce pourrait bien faire en cette rentrée 2012… Voyons comment vous pouvez vous aussi faire ce choix …

 
 

Pourquoi choisir une activité pour votre enfant en 3 points

 

1- Votre petit bout a besoin de se dépenser et de se détendre : l’école, c’est bien, mais c’est très usant et fatigant pour une petite puce de 4 ans tout juste.

Sa maîtresse me disait même qu’une matinée de « travail » pour elle correspond à une journée de 7 heures pour un adulte…

QUOI ? ma fille ferait donc des semaines de … (je calcule)… 4 jours de 14 heures soient 56 HEURES ????? Ouh lalala ! Je comprends enfin pourquoi elle est si énervée, fatiguée, épuisée quand arrive le week end…

 

2- Votre « bébé » a aussi besoin de s’épanouir et d’exprimer d’autres qualités que celles mises en pratique à l’école : les activités physiques lui permettent ainsi de se renforcer, les activités plus « intellectuelles » comme la musique permettent le développement de son imaginaire et de sa créativité.

 

3- Votre « bébé » n’est justement plus un bébé ! Je sais, il est dur parfois d’en prendre conscience en tant que maman, mais votre enfant a besoin de vivre sans vous et de tisser ainsi des relations sociales avec d’autres enfants, dans un cadre plus ludique que l’école.

 
 

Comment choisir une activité pour son enfant ?

 

Comme toute maman, j’avais plein d’idées d’activités, mais j’ai vite été obligée de faire un choix, un choix qui ne serait pas que le mien, pas celui d’une activité que MOI sa maman j’aurais tant aimé pratiquer quand j’étais plus jeune… (snif …)

 

Critère n°1 : l’âge

 

Tout d’abord, il y a l’âge : un certain nombre d’activités ne sont pas accessibles avant 5 ou 6 ans, les arts martiaux par exemple.

 

Critère n°2 : le tarif

 

Ensuite, il y a le prix bien sûr : peut-être vais-je me faire lyncher par le « syndicat de la pratique du poney et du cheval », mais les tarifs des clubs d’équitation autour de chez moi sont absolument exorbitants.

Pourtant, le monsieur qui m’a renseignée au téléphone m’a assuré que l’équitation était désormais un sport abordable… Mouais… Une adhésion au club à 125 euros (certes, le prix comprend la licence et couvre ma fille jusque fin 2013), 10 leçons d’une heure pour 120 euros (cela correspond grosso modo à 2,5 mois de cours si ma fille y va une fois par semaine, mais il y a 12 mois dans une année, non ?) : je trouve cela un peu cher, d’autant que ma fille est trop petite pour passer les Galops 1 et autres niveaux sanctionnant sa pratique de l’équitation.

Ce sera donc une leçon de temps en temps, pour ne pas brider son envie et surtout pour valider sa réelle passion pour les chevaux… Et si cette passion se confirme, alors nous lui offrirons le plaisir d’être « licenciée » l’an prochain ou dans 2 ans.

 

Critère n°3 : l’envie voire la passion de votre enfant

 

Enfin et non des moindres, il y a l’envie de votre enfant : évidemment, il sera nécessaire que votre enfant ait une envie particulière, quelque chose qu’il aime bien ou qui l’attire.

 
 

Ma fille a testé : la gymnastique pour les enfants

 

J’ai découvert une association dans ma ville qui propose tout un tas d’activités autour de la gym : babygym, gym enfants, gym pour les seniors, gymnastique tonique, gym d’entretien… Bref le choix est large, l’équipement nécessaire peu coûteux (2 chaussons, un leggings et c’est parti !)

Ce qui m’a séduite : ici, pas d’esprit de compétition, l’enfant est là pour rencontrer d’autres enfants, se défouler, se dégourdir.

L’intérêt, c’est qu’il ne s’agit pas pour votre enfant de devenir un expert es rondades et autres sauts de main. Que nenni ! L’enfant danse, fait des rondes, suit un parcours avec des poutres, des cerceaux au sol. Il découvre plusieurs activités, qui lui permettront aussi d’affiner son choix quand il sera un peu plus grand.

Ce qui était amusant, c’était aussi de voir que chaque enfant est différent : face à des mains dessinées au sol, tel enfant va tourner autour jusqu’à trouver comment se mettre pour être en face des dessins et placer ses mains, tel autre va carrément enlever les dessins et les tourner dans le bon sens sans avoir à se déplacer…

Certains se précipitent sur le parcours sans forcément respecter les consignes de « la dame », d’autres réfléchissent et s’appliquent pour tout bien faire comme il faut…

Je ne vous cache pas que j’étais très frustrée quand « la dame » a demandé aux parents de s’en aller… C’est vrai quoi : on ne peut rester scotchée derrière la vitre et baver d’admiration et de fierté devant notre bout de chou déjà si grand…

Ahhhh ! Vivement mercredi prochain !

 

Et vous, quelle activité extra scolaire votre enfant a-t-il choisi de pratiquer ? Comment s’est fait ce choix ?

 
Pour aller plus loin, vous pouvez lire aussi :
 

 
 

6 Comments

  1. Trop jeune, 15 mois, pour avoir des activités extra scolaires, perso, je faisasi de l’équitation et mon frère du tennis: oui ma mère courait tous les mercredis!!

    • oui 15 mois je suis d’accord, c’est trop petit !Eventuellement babygym pour partager qqc de différent avec l’enfant…
      Je n’ose aps imaginer quand mes 2 filles auront chacune leur activité : c’est clair que ce sera la course !

  2. coucou
    Ah, si j’écoutais mon fiston, il ferait 4 ou 5 sport, pour la rentrée, il voulait faire du futsall,du foot,du basket,du handball et toujours du bmx.
    Avec la rentrée en 6ème et un planning déjà bien plein et école le mercredi matin, je lui ai dit « mon petit thomas, il va falloir faire un choix ».
    Pour le foot et le futsall, cela a vite été réglé car les entrainements étant le mardi et le jeudi soir , son papa et moi travaillant, impossible de l’y amener (ouf de soulagement pour moi car le foot est un univers que je n’apprécie pas, mon ainé l’ayant pratiqué, même en bas âge,des insultes fusent à tout va autour des stades et pas que des mômes, enfin beurk, c’est détestable) ensuite, il a éliminé tout seul le basket, et là, pour le moment il fait du bmx le mercredi après midi (section dirt) pas de compet, juste du plaisir,et on attends de voir pour le hand avec le collège car l’unss n’a pas encore repris.
    Gros bisous

    • merci de ton témoignage Audrey ! C’est clair que si on laissait faire nos chers bambins, on ne s’en sortirait plus. Leur faire plaisir, bien sûr, mais avec raison !

  3. Quand j’étais petite, ma mère m’avait d’office inscrite à la danse : je détestais la danse au plus haut point… surtout les spectacles de fin d’année.
    J’ai fait de la gym mais pareil. Je galérais et me sentais d’une nullité totale.

    J’ai commencé l’équitation alors que j’avais 7ans. Je voulais en faire depuis l’âge de 4 ans. Par rapport aux tarifs que tu avances, 120€ pour 10 leçons « enfants » (moins de 18 ans, j’entends) c’est les tarifs moyens. 125€ l’adhésion, là, c’est plutôt cher. Je suis dans un club où nous ne payons que la licence FFE (25€ pour les – de 18 ans et 36€ pour les majeurs). Les tarifs de cette licence n’étant pas négociables vu que c’est la fédération qui les fixent. Je viens d’un club où l’adhésion était à 85€. d’après ce que j’ai pu constater, lorsque j’ai déménagé et cherché un autre club, 85€, c’est dans la fourchette basse. J’en ai vu à + de 200€. Mais c’est pas pour ça que tu pourras te permettre d’engager 125€ rien que pour l’adhésion.

    J’ai pu constater en changeant de région, qu’il y avait de grandes disparités au niveau des prix. Dans l’Yonne, on est plus raisonnable que dans le Cher…

    De plus, si ton enfant n’est pas en demande pour cette activité, cela ne sert à rien de l’inscrire… A la première chute ou surprise (on est avec des animaux donc la sécurité ne sera jamais jamais jamais de 100%), il risque de se faire peur et de ne plus jamais vouloir approcher un cheval.
    Compte tenu du budget à engager, autant s’assurer qu’il veut vraiment faire ça… Mes parents ont attendu 3 ans après ma première demande… Aujourd’hui, j’ai ma jument dans mon jardin. Elle a 20 ans et je suis très heureuse ainsi.

    Bref, tout ça pour dire, faire faire une activité à son enfant, c’est bien mais, pour bien la choisir, sois à son écoute !

    • merci de ce témoignage Elora ! Nous avons pour l’instant décidé d’attendre pour l’équitation qu’elle ait un vrai goût pour le cheval. La gym l’éclate, je ne veux pas non plus multiplié les activités.
      Je pense toutefois que la pratique du cheval reviendra régulièrement dans ses demandes en début d’année scolaire… peut-être l’an prochain si elle en a toujours envie !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *