Pages Navigation Menu

Comment une maman arrondit ses fins de mois en BLOGUANT !!

Les trois livres qui peuvent changer votre vie à vous aussi !

 

 

L’idée de cet article m’est venue de l’événement interblogueur organisé par Olivier Roland, du blog  » Des livres pour changer de vie ».

Je vous invite à découvrir ces trois livres qui ont changé ma vie de lectrice (peut-être vous rappelleront-ils des souvenirs à vous aussi…). Je ne vous cache pas qu’il me fut très difficile d’en choisir seulement trois, tant le nombre de livres qui m’ont fait évoluer dans mes lectures est nombreux…

 
 

Le Club des Cinq au Bal des Espions

 

Ahhh ! La bibliothèque rose ! Sans elle, qui sait si je serais devenue une lectrice aussi assidue et une grande amatrice de polars !

J’ose le dire : la série du Club des Cinq constitue un ensemble de polars pour les enfants !

Enid Blyton en est l’auteur et a commencé à écrire les histoires ces enfants enquêteurs dans les années 1940.

Bien qu’ayant lu l’intégralité de la série (enfin, jusqu’à ceux parus dans les années 1980), c’est le Club des Cinq au Bal des Espions dont je me rappelle le plus. On y retrouve nos héros :

– Claude, la chef de bande qui n’aime pas son vrai prénom Claudine, qu’elle juge trop féminin,

– François, qui est l’enfant raisonnable de la bande (si tant est qu’un enfant puisse être « raisonnable » !),

– Mick le blagueur,

– Annie, la plus jeune et la plus froussarde de toute,

– et bien sûr leur fidèle compagnon, le chien Dag.

Dans cet épisode, les 4 héros en vacances en Suisse se préparent pour le Bal masqué ; l’un des pensionnaires, Rudy, est étrange et très désagréable. Ne serait-il pas un espion ?

Bref, c’est un polar pour lecteurs en culottes courtes qui m’a donné bien des frissons et qui reste l’un des déclencheurs de ma passion pour les romans policiers.

 
 

Le Portrait de Dorian Gray

 

Voilà un roman que l’on ne présente plus. Je considère pourtant qu’il m’a sauvée à un moment où je commençais à être totalement dégoûtée de la littérature dite « classique ».

j’étais au lycée, je m’orientais vers une filière littéraire et je commençais à sérieusement douter de mon goût pour la littérature. En effet, je l’avoue, je n’avais pas vraiment lu de classiques avant d’arriver en classe de seconde, à part quelques Molière par ci par là et d’autres pièces de théâtre plutôt faciles à lire et réjouissantes, telles Cyranno de Bergerac.

Propulsée en classe littéraire (par choix mais surtout contre l’avis de tous), je me suis retrouvée à lire du Zola, du Maupassant, puis du Sartre et autres Nietsche qui m’ont totalement perdue…

Le Portrait de Dorian Gray est alors arrivé entre mes mains. Ce roman d’Oscar Wilde décrit la déchéance d’un jeune homme, beau, innocent, jeune, qui un jour fait le voeu de ne pas vieillir, à la vue d’un portrait de lui dont il devient jaloux.

Au fil du roman, le portrait fait comme absorber l’âme de celui qu’il représente.

C’est le premier roman fantastique que j’ai eu l’occasion de lire et qui a profondément changé mon rapport à la littérature et à la philosophie. En quoi est-ce un roman philosophique ? Je ne me livrerai pas ici à une analyse profonde de l’oeuvre, ses interprétations et ses messages sont multiples. Mais pour simplifier, ce roman nous parle du Beau, de nos rapports avec autrui et et de leur influence sur nos actes, du Bien et du Mal, du Temps qui passe…

Plusieurs phrases du Portrait de Dorian Gray m’ont marquée, mais je vous laisse aujourd’hui découvrir celles-ci :

Oui, viendrait le jour où son visage se flétrirait, où ses yeux se délaveraient, où sa face s’écroulerait.

 

Aujourd’hui la plupart des gens se consument dans je ne sais quelle sagesse terre à terre et découvrent, quand il n’en est plus temps, que les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais.

 
 

Ravage

 

Je ne pouvais conclure cet article sans mentionner Ravage, de René Barjavel.

Ce roman est celui qui m’a fait devenir fan de l’écrivain et journaliste, précurseur du genre de la science fiction en France et dont l’oeuvre n’est plus à présenter.

Ravage est l’histoire de la déchéance de notre civilisation archimodernisée, qui du jour au lendemain se voit privée d’électricité.

L’Homme retourne alors à l’état « sauvage », dans tous les sens du terme et devra réapprendre à vivre dans un milieu naturel dépourvu de machines et de tout ce qui constitue notre monde dit « moderne ».

Je relis régulièrement ce roman, qui n’est pas sans influencer mon mode de pensée et mes idéaux de vie. Non que j’ai le souhait d’élever des chèvres sur le plateau du Larzac (!), mais ce livre me rappelle chaque fois la fragilité de notre civilisation et la folie de la course au progrès que nous vivons depuis quelques années.

Bon, en même temps, ne soyons pas hypocrite : je suis ravie aujourd’hui de publier cet article sur mon blog…

 

Et vous, si vous deviez choisir seulement trois livres qui vous ont marquées ?

 
 

14 Comments

  1. je suis plutot du genre livre polciier à fond et cela dès mon plus jeune age
    le livre que j’ai dévoré est de Fred Vargas, pars vite et reviens tard
    pour les autres, faut que je cherche dans ma mémoire!

    • je suis d’accord avec toi, ce livre est très prenant, même s’il n’est pas mon préféré dans ce genre-là

  2. Sans hésiter « l’écume des jours » – Boris Vian

    • A force d’en entendre parler il va falloir que je le lise un jour celui-ci !

  3. La sélection ne doit pas être facile, j’y réfléchirai pour peut-être un prochain article, mais en attendant j’aime beaucoup la tienne : j’ai lu quelques aventures du Club des cinq il y a longtemps, ça fait partie des premiers souvenirs de lecture d’aventure, Dorian Gray est dans ma liste « à lire sans tarder » tellement je sens qu’il va me plaire, et Ravage m’avait renversée, adolescente, par la réalité qui s’en dégageait, je l’avais dévoré et j’y repense parfois, imaginant nos réactions à ce genre de situation…

  4. J’adore ces 3 livres et ton article est passionnant, bises.

  5. J’adore les romans post apocalypse et du coup, on m’a aussi conseillé ravages, mais j’ai pas du tout accroché au style super vieillot de barjaveeeeel !!! T.T

    sinon je plussoie le club des 5 et dorian gray (mais y’a pas assez de scènes explicites de luxure huhu)

  6. Je suis totalement fan de barjavel aussi ! Je te rejoinds sur ta description !

    • il va falloir que je chronique au moins l’un des romans de Barjavel, vu comme cet auteur est incontournable pour moi !

    • J’ai adoré aussi Le Portrait de Dorian Gray. Sinon Crimes et châtiments, J’irai cracher sur vos tombes sont très marquants aussi.

  7. Si je réflechis comme ça vite fait les 3 qui sortent de ma tête sont les quatre filles du dr march, les 3 mousquetaires et emma (de jane austen).

    S’y ajoute dans la mer il y a des crocodiles qui m’a ouvert les yeux j’avais fait un article ici http://ker-mary.over-blog.com/article-dans-la-mer-il-y-a-des-crocodiles-104541319.html

    • merci pour la découverte des « crocodiles », le roman a l’air avant tout VRAI. Je suis ravie d’avoir découvert ton blog, notamment pour le côté « lecture », qui m’a fait découvrir plusieurs romans à lire.

    • Bonjour, alors Dorian Gray est un livre connu, donc je pense que pour mon prochain séjour d’été avec les enfants je vais lire le dernier que vous proposez, Ravage, merci!

  8. Ah ben tiens, tu me donnes envie de lire celui de Barjavel !
    Je pense en avoir déjà entendu parler et je crois bien que je le confonds à chaque fois avec un autre dans le même style (que j’ai lu lui), « Malevil » de Robert Merle.
    Je l’ai lu dans ma jeunesse et il m’avait pas mal marquée. Je l’ai relu 2 fois depuis.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *